Horizon #7

Photopoème en impression numérique sur papier perlé 310g/​m², 120 x 30cm

Texte, maquettage : Jérôme Game

Production : Galerie 22,48m², Paris

Dates : ‘Fading Away’, exposition collective, commissariat : Céline Flecheux et Rosario Caltabiano, galerie 22,48m², Paris (2018)

La galerie 22,48 m² est heureuse de présenter Fading away, une collaboration avec la philosophe Céline Flécheux dont les recherches portent principalement sur l’horizon. À l’occasion de cette exposition sont réunis les artistes de la galerie ainsi que des artistes invités dont les préoccupations rejoignent le propos de Fading away.
L’horizon se définit comme le lieu où se rencontrent le ciel et la terre. Fréquemment associé au regard vague sur le lointain, il signale également un phénomène précis et réel, la limite du champ visuel de l’observateur, qui se déplace avec lui. L’horizon détermine, en retour, la place de l’observateur, c’est-à-dire son ancrage dans le monde.

Horizon #7, Jérôme Game, 2018

À une époque de mise en visibilité universelle et quasi-​automatique des choses, des corps et du monde tout autour de nous, j’ai eu envie d’appuyer sur pause quelques instants, de faire un pas de côté et de refabriquer des images par les mots, avec les recours de la poésie et du dispositif de l’exposition. Concrètement, il s’agit de centrer puis d’imprimer au traceur un bloc-​texte en prose sur papier-​photo satiné de 310g/​m², en 120 x 30cm, de le fixer au mur, et puis de voir ce que ça fait à nos façons de regarder. Le lien, l’écart aussi, l’interstice entre lisible et visible, imaginaire et réalité ainsi révélés dans ma proposition donneront-​ils un nouvel élan aux regards qui les saisiront ? L’horizon, qui figure très précisément ce que le fait de s’estomper révèle (d’un paysage comme d’une société humaine), est une très belle occasion de le tenter. Ce qui est à l’horizon, nous en sommes l’horizon en retour. C’est avec ces éléments en tête que j’ai travaillé.

Jérôme Game